SALAIRES : SOULEVEMENT MASSIF

mercredi 16 février 2022

Les luttes pour les salaires se propagent et des succès revendicatifs sont arrachés. On constate une avalanche d’arrêts de travail qui sont reconduits et des grèves de longue durée. Par plaisir ? Certainement pas. « Avec ce que l’on a comme salaire, on ne peut plus vivre ».
Les profits explosent. Les piètres augmentations de salaire octroyées par les patrons ne suffisent à compenser la perte du pouvoir d’achat. Pourtant, les femmes et hommes de nos professions ont travaillé comme des forçats pendant les périodes de confinement au cours desquelles ils ont assuré 95% de la production avec 43% d’absentéisme. En 2021, le taux de marge des entreprises a atteint 36 %, selon l’Insee. Un record depuis 70 ans !!!! Faire suer le burnous, telle est la maxime patronale. Face à cet affront patronal coordonné, seules les luttes payent.

L’argent issu des richesses créées


Documents joints

PDF - 249.6 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte