PENICAUD AU BIT : TOUTE HONTE BUE

mardi 9 novembre 2021

Macron recase ses amis. Présenter la candidature de Pénicaud à la direction générale du Bureau international du travail relève de la provocation.

Savante expérimentée en matière de casse des droits des salariés et de se faire du fric sur leur dos, la nomination de l’ex-Drh de Danone à l’agence de l’Organisation internationale du travail serait une véritable imposture. Les actions mortifères de Pénicaud ont laissé un sillon profond pour une surexploitation des salariés. De l’inversion de la hiérarchie des normes dans le code du travail à une réforme permettant de détourner les fonds de la formation professionnelle des salariés au profit du patronat, en passant par la fusion des conventions collectives cassant au passage les conquis des salariés… Elle est aussi à l’œuvre pour imposer les fameux accords de performance collective signifiant par exemple pour les salariés de Bergams dans l’Essonne des pertes de salaire de plusieurs centaines d’euros, une augmentation du temps de travail, les heures supplémentaires passées à l’as, des conditions de travail exécrables, aboutissant à un conflit social dur et une direction liquidant l’usine.

Dans ce carnage, elle ne s’oublie pas, empochant des plus-values financières lors de plans de licenciements chez Danone. Comment même oser présenter une telle candidature à l’Oit de la part d’un


Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte