Accueil > Actualité > La Fédération communique > Huile de palme. " Les vacances de Hulot "

Huile de palme. " Les vacances de Hulot "

lundi 11 juin 2018

A l’appel de la FNSEA et d’organisations environnementales, des agriculteurs bloquent des raffineries et des dépôts de carburant du groupe Total, importateur avec la bénédiction gouvernementale, d’huile de palme, comme d’autres groupes.

Sont ainsi posées des questions fondamentales. De la production d’agrocarburants impulsée par les Etats-Unis en substitution de l’alimentation alors que des centaines de millions d’êtres humains souffrent de la faim. De l’explosion des palmeraies et des cultures OGM à travers le monde, cause d’une déforestation anarchique et d’une surexploitation des travailleurs et de leur famille. De l’abandon de toute souveraineté alimentaire et de la mise sous tutelle de pays entiers…

Et tout cela au nom des « avantages comparatifs » chers aux grands groupes capitalistes et à leurs myriades d’économistes et de communicants. Le capitalisme a fait son temps. Chaque jour nous apporte son lot de confirmations.

La France n’a pas besoin d’un président de la République Ponce Pilate affirmant qu’il laisse à son Pdg le soin de diriger Total comme l’entendent les actionnaires.

La grand-messe macronienne des Etats généraux de l’alimentation fait flop. La loi qui en est issue n’a rien apporté de bien nouveau pour l’agriculture française. Derrière des slogans propagandistes affirmant la volonté de la France de défendre l’environnement, le ministre en charge de ces dossiers avale couleuvre après couleuvre.

C’est d’une toute autre politique nationale dont nous avons besoin, renforçant notre agriculture et notre industrie nationales, créatrice d’emplois et de conditions de vie et de travail dignes du 21ème siècle, d’une politique agroalimentaire nationale valorisant nos atouts, développant nos territoires,