Onf. Un recul social ne s’avalise pas, il se combat

mardi 5 juin 2018

La CGT se refuse de signer une convention collective nationale qui conditionne des reculs sociaux sans précédent pour les ouvriers forestiers. Nous avons exprimé en 2015 l’approche qui était la nôtre concernant la mise en place d’une convention nationale. Nous avons revendiqué une harmonisation par le haut des avantages sociaux et conventionnels existants sur l’ensemble du territoire. Or, c’est tout le contraire que contient cette convention collective. Elle officialise l’individualisation du travail des salariés de droit privé de l’ONF. Elle va à l’encontre des intérêts des salariés, par une remise en cause des acquis territoriaux.

La liste des reculs est longue.

-  Une précarisation pour tous les nouveaux embauchés.
-  Une mobilité à tout va entre les différentes agences territoriales.
-  Une politique salariale à deux vitesses, entre les anciens ouvriers forestiers et les nouveaux embauchés.
-  Une hiérarchisation des classifications et une remise en cause des qualifications qui seront issues d’entretiens individuels à la merci du bon vouloir des directions territoriales.
-  Aucune véritable reconnaissance des qualifications et savoir-faire des ouvriers forestiers.
-  Une ouverture à la concurrence déloyale, mettant en péril la gestion du massif français.

De même, l’avenir des ouvriers forestiers dans les DOM est posé dans les orientations


Documents joints

PDF - 60 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte