Géo (78) - Groupe Turenne Lafayette : L’usine sous surveillance ouvrière

vendredi 9 juin 2017

Le 2 juin dernier après avoir arrêté la production, la direction de GEO a annoncé un dépôt de bilan prévu fin juin.

Aujourd’hui, les salariés, réunis en assemblée générale avec leur syndicat CGT, ont décidé de mettre sous leur surveillance leur outil de travail, afin d’empêcher tout démantèlement des machines et pour imposer la reprise de la production, le maintien de leur emploi et de leur usine.

La situation à Géo, qui risque de plonger plus de 100 salariés dans la misère et le chômage est une des conséquences catastrophiques des choix politiques opérés dans le démantèlement du groupe Turenne Lafayette. La CGT a eu l’occasion, à plusieurs reprises, de revendiquer que l’Etat, actionnaire prépondérant du groupe TLF, assume ses responsabilités. Notre Fédération, dans un premier temps, a exigé son étatisation pour ouvrir la voie à sa nationalisation comme objectif réaliste assurant la pérennité du groupe, les emplois et les potentiels industriels et commerciaux construits depuis quelques décennies, l’amélioration des acquis sociaux et des


Documents joints

PDF - 249.5 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte