Elections TPE. A 30 %, la CGT conforte sa première place

mardi 7 février 2017

Les salariés des très petites entreprises (TPE) se sont exprimés. Les résultats officiels en fin de semaine dernière confirment la première place de notre fédération dans nos secteurs professionnels.

La faible participation est avant tout due aux objectifs politiciens et à une bonne dose d’incompétence du gouvernement. Le report du vote en plein dans les fêtes de fin d’année, période d’intenses activités notamment dans l’artisanat alimentaire, ainsi que les modalités d’organisation du scrutin sont les principales causes de l’abstention.

La CGT recueille 30 % des voix loin devant la CFDT et FO quasi ex aequo avec un peu plus de 16 % chacune, soit un écart de 14 points dans nos secteurs professionnels artisanaux, alimentaires et agricoles. Ce score et cet écart nous permettent de fortifier nos engagements pour défendre les intérêts des travailleurs de nos professions. Les attaques incessantes contre la CGT, les opérations malsaines de promotion des organisations prônant l’accompagnement social des stratégies d’austérité du gouvernement et du patronat, n’ont pas impressionné nombre de salariés. La CGT renforce encore son implantation traditionnelle auprès des ouvriers de nos professions. Nous tenons à saluer cet engagement, cette confiance, cette conscience bien ancrés. La campagne de terrain menée par la CGT a également porté ses fruits.

Cette première place est confirmée dans trois regroupements de conventions collectives correspondant à la réalité de nos métiers. Dans l’artisanat alimentaire, la CGT fait 32,9 % devant FO, seconde organisation à 17 %, soit 16 points derrière. Dans le cadre de ce regroupement, nous pouvons noter qu’en boulangerie nous réalisons 34,4 %, en boucherie 33,4 %, dans les fruits et légumes près de 32 %.

Dans les industries alimentaires de moins de 10 salariés, la CGT réalise un score de 28,9 %, 12 points devant la CFDT qui est à 17,1 %. Dans ce regroupement, la CGT est première organisation notamment dans la panification industrielle avec 39,8 %, dans les vins avec 25,4 % et dans la branche des industries alimentaires diverses avec 25,7 %.


Documents joints

PDF - 32 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte