L’enjeu de la souveraineté alimentaire

jeudi 12 avril 2007
par  Fnaf cgt

Les pourparlers pour relancer les négociations de l’OMC, après l’échec du cycle de Doha en août 2006 au bout de cinq années de discussions, se multiplient dans le dos des peuples depuis janvier.

Les tenants d’un capitalisme qui fait toujours plus de ravages parmi les peuples font fi des résistances nombreuses et diverses qui s’affirment, notamment en agriculture. La volonté d’imposer une libéralisation des marchés, qui ne bénéficient qu’aux grandes transnationales qu’elles soient de la sphère agroalimentaire ou industrielles est, pour le moment, régulièrement mise en échec.

P. Mandelson, commissaire européen en charge des négociations, qui avait pourtant reconnu que les propositions de l’Union européenne, lors des dernières négociations, auraient eu un fort impact négatif sur le niveau de vie et l’emploi en agriculture, n’est pas en reste dans cette relance des pourparlers. Il n’hésite pas à mettre en cause la légitimité du budget agricole européen, lançant ainsi un signe fort aux Etats-Unis notamment qui, eux, poursuivent leurs stratégies hégémoniques sur l’arme alimentaire. La Commission européenne et P. Mandelson sont prêts à brader le potentiel agricole de l’Union européenne. Ils visent en particulier celui de la France, son indépendance alimentaire et sa capacité à construire des coopérations avec l’ensemble des peuples.

Cette construction de l’Europe a été rejetée par le peuple français lors du référendum sur le projet de Constitution européenne. La Commission européenne n’en continue pas moins à avancer sur le démantèlement des principes de la Politique Agricole Commune et des outils de régulation des marchés qui permettent d’assurer une stabilité des approvisionnements en produits agricoles sans subir les cours hiératiques mondiaux.

L’accord sur les biocarburants, signé entre les Etats-Unis et le Brésil, devrait en faire réfléchir plus d’un, tant il est démonstratif de la dimension stratégique de l’agriculture et la politique hégémonique des Etats-Unis sur au moins deux points. Tout d’abord, les Etats-Unis bâtissent leurs relations commerciales en fonction de leurs seuls intérêts. Ensuite s’affirme la montée de la concurrence entre la production agricole


Documents joints

PDF - 32.9 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte