Incendies de forêts : l’exigence d’une politique publique nationale

jeudi 11 août 2005
par  Fnaf cgt

Le drame survenu en Corse, avec la mort de deux pilotes de la sécurité civile, les 10000 hectares de maquis déjà parti en fumée, essentiellement dans le massif du littoral méditerranéen, laisse présager un lourd bilan, humain, économique et matériel pour la saison 2005.
Si l’on est encore loin du triste record de 2003, où plus de 60 000 hectares avaient été ravagés, il n’en reste pas moins inacceptable que chaque année, les pouvoirs publics se contentent de dresser le bilan sans prendre les mesures à la hauteur des enjeux.

Année après année, l’Etat se désengage (baisse de 10 % des crédits affectés à la protection des forêts dans le projet de loi de loi de finances 2005, baisse conséquente des moyens financiers attribués au Conservatoire de la forêt méditerranéenne depuis plusieurs années). Ce désengagement est aggravé par une politique de décentralisation qui transfère des charges vers les collectivités territoriales dont les investissements sont loin de compenser les baisses enregistrées.
De plus, l’abandon d’une agriculture traditionnelle (pâturage en forêt, cultures coupe-feu…), l’extension des zones constructibles grignotant l’espace naturel se traduisant notamment par un mitage du territoire, la stratégie de rentabilité financière de l’ONF délaissant des secteurs de travail et d’exploitation des forêts et la destruction d’un tissu industriel régional, notamment la filière bois, accroissent les risques d’incendies et annihilent les moyens de prévention.

Ce fléau nécessite de rompre avec cette politique engendrant un manque criant de moyens humains, (insuffisance d’agents de la fonction publique et de sapeurs pompiers et forestiers, baisse des effectifs de l’ONF, attaque contre les statuts des personnels, précarité des emplois, manque de formation…) et matériels (insuffisance de moyens notamment aériens mise en exergue par l’accident de Canadair au début du mois) pour la lutte et la prévention des incendies.


Documents joints

PDF - 31 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte