Contrôle public des prix alimentaires

mardi 25 juin 2013
par  Fnaf cgt

La Révision de la Loi de Modernisation Economique est en cours de préparation. En 2008, le gouvernement Sarkozy a fait voter la Loi de Modernisation Economique (LME) qui, au-delà de la démagogie, a octroyé les pleins pouvoirs à la grande distribution pour la libre négociabilité des tarifs et l’assouplissement des critères d’implantation des grandes surfaces commerciales. En un mot des « privilèges féodaux » octroyés à la grande distribution pour imposer des négociations au rabais aux agriculteurs et aux PME, et surtout pour taxer, comme bon lui semble, la population. Les dérapages successifs des prix depuis, confirment la nocivité d’une telle domination.

Le gouvernement de droite a utilisé le contexte économique : une flambée des prix des matières premières agricoles qui avait entraîné des émeutes de la faim dans une quarantaine de pays en développement, et en France une montée du mécontentement des salariés face à une érosion sensible de leur pouvoir d’achat. Aussi, la grande distribution « jurait » qu’elle était seule capable de limiter la hausse des prix notamment alimentaires. Résultat : en 2011, le panier moyen des consommateurs a augmenté de 4,4% et de 3,5% en 2012. Le gouvernement de droite, en abandonnant toutes les prérogatives publiques, a ouvert les vannes d’une inflation du « panier de la ménagère », les appétits des transnationales de l’agroalimentaire et de la distribution ont fait le reste.

La Fédération du Commerce et de la Distribution s’arc-boute contre toute idée de réforme de la LME craignant de voire rogner les pouvoirs exorbitants octroyés par le gouvernement de droite. Les salariés, les agriculteurs dans leur masse, les consommateurs sont les premières victimes de ces stratégies destructrices du patronat.

Trois dispositions fondamentales et urgentes doivent être prises.


Documents joints

PDF - 31.5 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte