Les salariés de Fraisnor refusent d’être les sacrifiés de la mafiaviande

mardi 7 mai 2013
par  Fnaf cgt

Voilà maintenant plusieurs semaines que les salariés de Fraisnor luttent pour maintenir en vie leur entreprise, victime de la cupidité de la grande distribution et des réseaux mafieux de la filière viande. Leurs actions courageuses pour faire connaître leur point de vue et propositions se sont soldées par diverses entrevues, en préfecture, au cabinet de la présidence de la République, au ministère de l’Agriculture.
Les différents intervenants publics et l’employeur se renvoient la balle pour trouver une solution qui préserve l’avenir de l’entreprise, l’emploi et la vie de 120 familles.

La CGT a demandé un comité d’entreprise extraordinaire pour contraindre l’employeur à élaborer un plan de continuation de l’activité. Cette réunion s’est tenue le 6 mai 2013. Force est de constater une volonté délibérée de faire payer à d’autres et en particulier aux salariés les gabegies des stratégies patronales et gouvernementales.

La mafiaviande prospère sur le dumping social, la déréglementation, la concurrence« libre et non faussée », la remise en cause des services publics des contrôles sanitaires et de la répression des fraudes. L’autocontrôle devait se substituer aux services publics, aujourd’hui nous en voyons les conséquences. Fraisnor, comme bien d’autres entreprises, s’est exonérée de ces autocontrôles au détriment des consommateurs et finalement de l’emploi.


Documents joints

PDF - 110.8 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte