Budget de la Pac 2014-2020. Rien n’est réglé

jeudi 28 mars 2013
par  Fnaf cgt

Après dix-huit mois de négociations, les 27 chefs d’État et de gouvernement se sont mis d’accord sur le budget européen pour la période 2014-2020. Ces négociations se sont tenues dans le cadre fixé par le Traité européen de stabilité budgétaire de gestion : réduction des dépenses publiques, privatisation de tous les secteurs encore hors de la main mise des intérêts privés des transnationales comme la santé ou la protection sociale, mise en cause des droits et acquis des salariés comme le code du travail… concrètement, austérité et paupérisation pour la grande majorité des salariés et tapis rouge pour le patronat.

Rien ne pouvait sortir de positif de ces interminables négociations. Elles ont entériné une baisse de près de 14 % du budget de la PAC, soit 58 milliards d’€. La baisse budgétaire plus faible pour l’agriculture française permet au gouvernement de crier victoire. Au-delà du fait que cette baisse est due au rapport de forces et aux réalités nationales, celle-ci n’est accompagnée d’aucun objectif social pour les salariés agricoles, de création d’emplois et sert avant tout les agrobusiness-men français. De plus, elle confirme une Europe inégalitaire et lobbyiste, sans fondement solidaire. Le gouvernement français n’a bien évidemment pas remis en cause les orientations de fond qui président à la conception de ce budget et de leurs conséquences. De fait, rien n’est réglé. Cette nouvelle capitulation fait passer à la trappe la souveraineté alimentaire nationale, les politiques publiques de régulation des prix et des marchés agricoles, le maintien d’exploitations agricoles familiales et des emplois sur l’ensemble du territoire, le développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement en capacité à répondre aux besoins alimentaires en quantité et en qualité.


Documents joints

PDF - 32.2 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte