OGM : le principe de précaution incontournable

lundi 5 novembre 2012
par  Fnaf cgt

Une étude de chercheurs de l’université de Caen et du Criigen a montré la nocivité d’une absorption sur le long terme d’un organisme génétiquement modifié (OGM) alimentaire, le maïs NK603 et de l’herbicide qui lui est associé, le Roundup. Les résultats sont issus d’une étude sur des rats qui a duré 2 ans.

Trois semaines après la publication des résultats, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) désavouent cette étude et renoncent à interdire l’OGM et le pesticide en question. Ainsi ils s’alignent sur les orientations et stratégies des grands groupes de ce secteur, avant tout nord-américains. Toutefois, ces organismes appellent dorénavant à tester ces substances sur le long terme. Actuellement, les tests des firmes sont effectués sur 3 mois, suivis par les autorisations de mise sur le marché, ce qui est notoirement insuffisant pour évaluer les risques sur la santé publique et l’environnement.


Documents joints

PDF - 48.7 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte