Budget de la PAC 2014-2020. Renationalisons pour sortir des carcans

lundi 22 octobre 2012

Un sommet européen extraordinaire sera consacré les 22 et 23 novembre prochains au cadre financier 2014-2020 de l’Union européenne. Ces négociations se tiendront dans un contexte d’approfondissement de la crise du système capitaliste, prétexte pour imposer aux peuples des politiques d’austérité, de réduction des dépenses publiques et de régression sociale. Prétexte également à imposer le Traité de stabilité budgétaire de gestion, véritable déni de démocratie et de mise sous tutelle politique et économique des nations.

Dans ces discussions, se posent toutes les dimensions du budget de la PAC. Certains, comme l’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni sont prêts à accepter des réductions des dépenses agricoles, les crédits dégagés pouvant abonder le budget consacré à la recherche au grand bénéfice des firmes de biotech’. A l’évidence, dans la logique de réduction des dépenses publiques, ces crédits n’iront pas à la recherche publique ! La souveraineté alimentaire passe à la trappe ainsi que les politiques publiques de régulation des prix et des marchés agricoles. Des restrictions budgétaires menacent au moment où débutent les négociations sur la prochaine réforme de la PAC. Son budget, qui représente 43 % du budget communautaire est une nouvelle fois en ligne de mire, bien qu’il ait été déjà fixé, pour la période 2014-2020, à son niveau d’aujourd’hui.


Documents joints

PDF - 31.9 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte