Budget 2013 du ministère de l’Agriculture. Sur la mauvaise pente

lundi 22 octobre 2012
par  Fnaf cgt

Le ministère de l’Agriculture a annoncé une nouvelle baisse du budget 2013 de 3 %, après celle de 2 % en 2012. Les services publics du ministère sont mis en coupe réglée. 600 emplois seraient supprimés, s’inscrivant toujours dans une RGPP qui livre au privé des services relevant du domaine de l’intervention de l’Etat. Des questions se posent quant aux annonces de créations de postes dans l’enseignement agricole. La loi de finances initiale 2013 fait apparaître une réduction de près de 110 équivalents temps plein. Le budget de FranceAgrimer, qui n’est pas encore fixé, risque de suivre la même pente régressive. La réduction de 1,5 % de la subvention à l’Office National des Forêts confirme le désengagement de l’Etat, la privatisation rampante de l’Office. Ce désengagement oblige l’ONF à intervenir de plus en plus sur le marché du bois et à une exploitation plus intensive des forêts publiques au détriment de ses missions de services publics préservant la multifonctionnalité des forêts françaises, économique, sociale et environnementale.

Par ailleurs, le budget 2013 poursuit la mise en cause des principes fondamentaux de notre protection sociale agricole par la systématisation de la prise en charge par l’Etat, et donc par la collectivité, de l’exonération des cotisations sociales patronales des salariés saisonniers. Instaurée maintenant depuis 2 ans qui faisait suite à plusieurs systèmes d’exonération de cotisations, cette prise en charge s’élève à 506,8 millions d’euros. Le fait que celle-ci soit concentrée sur les salaires proches du Smic n’en réduit pas la nocivité. Au contraire, elle conduit le patronat agricole à substituer les contrats précaires aux emplois permanents. Le gouvernement maintient une politique qui avalise le pillage des fruits du travail des travailleurs de la terre, agriculteurs et salariés, par les industriels agroalimentaires et la grande distribution


Documents joints

PDF - 37.1 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte