Doux. Le démantèlement se poursuit

mardi 16 octobre 2012
par  Fnaf cgt

Après des décisions très contestées du Tribunal de Commerce de Quimper en faveur de l’un de leurs notables, Charles DOUX, avec l’appui de la banque Barclay, est venu le 9 octobre 2012 demander d’autres faveurs à ce tribunal acquis à sa cause.

Les orientations qui ressortent de ses projets, pour lesquels il escompte une prolongation de la période d’observation jusqu’en 2013, sont assez claires. Comme nous nous y attendions depuis le début, le démantèlement du groupe se poursuit.

Les rapaces qui se sont partagés les meilleurs morceaux des pôles exports, produits élaborés, produits frais se sont eux aussi distingués en ne respectant aucun engagement en termes d’emplois.

LDC sur le site de Sérent (56) et Glon sur celui de Blancafort (18) ont laissé sur le carreau plusieurs dizaines de salariés. Les promesses en termes de préservation de l’emploi n’avaient pour objet que de légitimer la décision du Tribunal de Commerce qui a su faire preuve de mansuétude à leur égard pour ne pas dire de complicité. Les 970 salariés licenciés se souviendront longtemps de cette justice de classe. Les cessions d’actifs annoncées le 09 octobre 2012 vont toutes dans le même sens. Il s’agit de se débarrasser de tout ce qui peut permettre de faire rentrer de l’argent frais pour poursuivre la seule activité du pôle export.

Il y a, à l’évidence, dans cette stratégie une volonté non dissimulée de capter les restitutions européennes de la politique agricole commune (PAC).


Documents joints

PDF - 65 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte