Doux : un jugement de classe qui casse l’emploi

lundi 10 septembre 2012
par  Fnaf cgt

Le 10 septembre 2012, le Tribunal de commerce de Quimper a rendu son jugement concernant le pôle frais du groupe DOUX qu’il avait mis en liquidation judiciaire le 1er août 2012. Le jugement de ce jour confirme celui du 1er août et aggrave le démantèlement que nous avons contesté.

Le Tribunal de commerce, composé de patrons, a, comme nous le craignions, rendu une justice de classe privilégiant les intérêts capitalistes contre l’intérêt général, celui des salariés, des éleveurs et des territoires.

Lors de l’audience du 5 septembre, alors même que les représentants du personnel n’avaient pas été en mesure de délibérer au cours du CCE de la veille, par manque de transparence de la part de leur direction, le Tribunal n’a pas jugé bon de se déclarer incompétent et de renvoyer le jugement à une date ultérieure.

Cela pose la question du fonctionnement des tribunaux de commerce et de leur légitimité à être juge et partie dans des instances où les intérêts économiques de la nation sont en jeu. En effet, la situation du groupe DOUX ne manquera pas d’avoir des répercussions sur la filière avicole française.

Le gouvernement qui, au nom de la propriété privée, a refusé la mise sous tutelle par l’Etat du groupe DOUX et de la filière avicole française, porte la lourde responsabilité de la mise sous tutelle par la banque Barclays d’une part essentielle de la filière avicole française.


Documents joints

PDF - 60.1 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte