Doux : le gouvernement doit prendre ses responsabilités

mardi 28 août 2012
par  Fnaf cgt

Depuis plusieurs semaines, l’ensemble des organisations de la CGT interpelle les pouvoirs publics et le gouvernement sur la situation dans le groupe Doux.

Notre organisation syndicale a eu l’occasion à plusieurs reprises de faire connaître ses positions quant à l’avenir du groupe et de la filière avicole française. Nous revendiquons leur mise sous tutelle par l’Etat.

Les aides publiques, dont ils ont bénéficiées avec largesse et sans contrôle, ont pour l’essentiel été utilisées pour accroître les profits capitalistes, les restructurations et la mégalomanie d’une famille de prédateurs.
Nous sommes face à un fiasco économique et social.

Aujourd’hui, avec les décisions du Tribunal de commerce de Quimper, le dépeçage est organisé.

En effet, la décision de justice pour le pôle export et plats élaborés du 1er août que nous avons contestée d’une part et celle à venir pour le pôle frais le 5 septembre d’autre part consacrent le démantèlement du groupe et hypothèque toute solution de développement.

Nous sommes face à une immense catastrophe sociale et économique qui touche les salariés des trois pôles d’activités du groupe Doux.

Le gouvernement a fait l’impasse sur la mise sous tutelle que nous revendiquons. Le tribunal de commerce de Quimper quant à lui ne s’est pas gêné pour une mise sous tutelle par les Banques Barclays et BNP qui, aujourd’hui, détiennent l’essentiel de son capital (86%) et démembrent l’industrie française.


Documents joints

PDF - 62.6 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

Ernest Pignon Ernest

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte