19 avril 2018. Des centaines d’initiatives syndicales

vendredi 20 avril 2018

Les salariés avec leurs syndicats ont porté leurs revendications dans le cadre de l’appel national de la CGT. De nombreuses mobilisations se sont construites et ont été organisées dans les entreprises pour les revendications propres à chacune. Des augmentations de salaires, la reconnaissance des qualifications et des savoir-faire, contre le système patronal de classifications, la défense de l’emploi et du potentiel industriel, pour des embauches en Cdi à temps complet contre la précarité, l’amélioration des conditions de travail, contre la méthode Lean et une flexibilité à outrance dans l’organisation du travail, la réduction du temps de travail et la retraite à 55 ans pour les travaux pénibles….

Tous mettent en avant la défense et l’amélioration des conventions collectives et dénoncent la remise en cause des statuts, de la hiérarchie des normes et les ordonnances Macron, la casse des Irp et des droits syndicaux. L’arrogance, voire la répression, patronale face aux revendications légitimes ne fait qu’attiser le mécontentement et la colère.

Le Medef et le gouvernement tentent de museler les luttes qui grandissent. La population n’est pas dupe et partout dans le pays des grèves se multiplient dans les entreprises.

Plus de 150 appels étaient recensés jeudi soir dans nos professions.
Neuhauser, Vittel-Contrex, Knorr, Brioche Dorée, Heineken Mons, Bio Springer, Grands Moulins de Strasbourg,


Documents joints

PDF - 31.7 ko

Annonces

Arrêtez le massacre

PNG - 939 ko
Dessins de Ernest Pignon Ernest

Arrêtez le massacre

Suite à la décision prise lors de son 8ème Congrès à Vénissieux en Janvier 2006, La FNAF-CGT a placé au cœur de sa démarche revendicative pour l’amélioration des conditions de travail et la défense de la santé au travail des salariés dans ses secteurs professionnels

Agrandir l’affiche


Boycott

JPEG - 31 ko
Le comité National de Soutien et de Lutte

Agrandir l’affiche

Voir le Comité National de soutien et de lutte